Les mesures prises pour lutter contre la pauvreté

A l’occasion d’une rencontre entre les ministres de la Santé, du Travail, du Logement et de la lutte contre l’exclusion, et les associations du collectif « ALERTE », un bilan du « Plan pauvreté » a été réalisé.

Nous avons tenu nos engagements :

-          En revalorisant le revenu de solidarité active (RSA) de 10 %, c’est-à-dire en l’élevant à 545 euros par mois pour une personne seule en 2017.

-          En revalorisant l’allocation de soutien familial, le complément familial et l’allocation de solidarité aux personnes âgées

-          En revoyant les seuils de revenus pris en compte pour la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-c) et l’aide à l’acquisition d’une complémentaire santé : 1 million de personnes supplémentaires bénéficient ainsi d’une couverture complémentaire santé solidaire.

-          En création la prime d’activité qui a déjà soutenu les revenus de plus de 4 millions de foyers pour un montant moyen de 160 euros par mois

-          En mettant en place la Garantie jeunes qui a aidé plus de 100 000 jeunes en grande difficulté à s’insérer dans l’emploi et qui a été généralisée le 1er janvier

-          En créant le compte personnel d’activité (CPA) avec des droits majorés pour les personnes qui ont le plus besoin de formations

-          En mettant en œuvre le plan 500 000 formations supplémentaires pour les demandeurs d’emploi notamment les demandeurs d’emploi de longue durée

-          En créant la protection universelle maladie (PUMA) qui garantit la couverture autonome de chacun sans rupture de droits

-          En généralisant le tiers payant en matière de santé

-          En créant 40 000 places d’hébergement d’urgence supplémentaires

-          En créant la garantie contre les impayés de pension alimentaire qui bénéficie en premier lieu aux familles monoparentales

-          En facilitant l’accès aux droits par la création d’applications en ligne comme l’application « Mes aides »

A l’issue de cette réunion, le gouvernement a exprimé aux représentants du collectif son souhait que les actions menées en faveur des plus démunis de nos concitoyens soient poursuivies et amplifiées, avec le soutien des associations, pour une société plus juste et plus solidaire.